Les week-ends ou 2 jours en semaine

Les week-ends ou deux jours en semaine

Souffle, Respiration Holotropique

animés par : Brigitte Chavas et Bruno de Raemy

Tarifs : 270,00 € plus hébergement

Lieu : Val d’Or, Ruffieu en Valromey 01260 (entre Lyon et Genève)

Témoignages de participants

bullet Un temps pour soi

bullet Une étape de guérison

bullet Un pas dans la connaissance de soi-même

bullet Une ouverture pour la vie quotidienne

bullet Un bain d’humanité

Les weekends  Souffle et Thérapie offrent, dans un groupe et dans un lieu de nature, un cadre et un temps inhabituel  et protecteur pour une rencontre plus profonde avec soi-même, avec l’autre et la Vie…

Le premier soir est occupé à débuter la vie du groupe et à présenter le cadre de ce séminaire qui repose essentiellement sur les notions d’accueil et de respect de soi-même et des autres.

Le premier matin un temps de mise en route et de détente corporelle précède le choix de duos pour l’expérience de Respiration Holotropique, dont les deux séances vont remplir la journée, complétées par des temps de parole.

Le dernier jour est consacré à différentes autres découvertes et à des temps d’intégration de toutes les expériences du séminaire. Car tout au long de ces deux jours, sont proposées diverses occasions de rencontres et d’expériences simples et riches : respiration, mouvement, danse, rythme, dessin, voix… et de nombreux « jeux » relationnels.

Prochains séminaires "Souffle et Thérapie"
  1. Week-end Parents/jeunes

    vendredi 23 mars 2018 / 20 h 00 min - dimanche 25 mars 2018 / 17 h 00 min
  2. Oser le couple, oser l’intimité, Spécial couples

    samedi 28 avril 2018 / 10 h 00 min - mardi 1 mai 2018 / 11 h 00 min
  3. Séminaire 2 jours, week-end

    vendredi 4 mai 2018 / 0 h 19 min - dimanche 6 mai 2018 / 18 h 00 min
  4. AQUANIMA

    mardi 8 mai 2018 - dimanche 13 mai 2018
  5. Week-end Spécial Jeunes

    vendredi 25 mai 2018 / 20 h 00 min - dimanche 27 mai 2018 / 17 h 00 min

« Si l’hiver disait le printemps est dans mon cœur, qui croirait l’hiver ? »

(Khalil Gibran)